Histoire de l'aikido

Morihei Ueshiba naît de Yokoru et Yuki Ueshiba, le 14 décembre 1883 fondateur de l'aïkido. Il meurt le 26 avril 1969

Conge du club1

 

Voici le deuxième grand stage de Maître Anita Bonnivert 7 dans d'aïkido prévu pour le 11 septembre au dojo Aïkido Patoulebrave

Affiche stage 11 septembre

je souhaite à toutes les mamans une très belle fête des mères

 

Rose

 

 

stage d'aïkido du 28 février 2016 donné par MAD. Anita Bonnivert au dojo d'aïkido patoulebrave vous trouverez les photos sous la rubrique

Contact + photos du club je vous souhaite de passer un bon moment .

 

Dscn0492 800x600

Composition2
Affiche stage 28 fevrier 2016                                                                                                                                                                                                                                  Premier grand stage de 2016 d'aïkido donnée par Maître Anita Bonnivert 6 dan d'aïkido, un demi-siècle au service de l’aïkido.
ouvert à tous de 6 ans à 99 ans.
Quand
Le 28 février 2016
Horaire
De 10h00 à 13h00

 

sensei


        

        Cliquez ici un peu de musique zen 

Histoire de l'aïkido et par qui l'aïkido peut être employé

L'aïkido est pratiqué par des femmes et des hommes de toutes tailles et âges. Le but de la pratique est de s'améliorer, de progresser (techniquement, physiquement et mentalement) dans la bonne humeur (le fondateur Morihei Ueshiba insistait beaucoup sur ce point). Ne sont montrées que des techniques respectant le partenaire. La complexité de cet art demande un haut niveau de pratique dans son utilisation en combat réel. S'il est vrai que les techniques de base reposaient sur des pratiques académiques classiques et étaient adaptées à un style combatif, il reste que l’aïkido n’est pas une pratique pour apprendre à se battre mais un art martial qui permet de se préparer, autant physiquement (souplesse, rapidité, musculature), mentalement (rester calme en toutes circonstances) que techniquement (respecter la distance de sécurité, trouver l'ouverture, se placer, gérer plusieurs attaques simultanées) à l'éventualité d'attaques de toutes sortes (et pas seulement des attaques codifiées). Ce n’est surtout pas un sport, mais une façon d’appréhender l’homme.

   10 01 2013

Avant de commencer, il faut savoir que l'aïkido est un budo.

Etymologiquement, le mot budo signifie la voie de la guerre. Par conséquent, l’aïkido possède un aspect martial redoutable s'il est bien utilisé. Bien que certains pratiquants hauts gradés ne considèrent pas la recherche d’efficacité comme importante (et je respecte cette théorie), l'aïkidoka doit, selon moi, toujours envisagé de se retrouver dans une situation conflictuelle.

Une telle situation peut arriver n’importe où, n’importe quand. Aussi bien au bureau que dans la rue, à la sortie du cinéma qu’à la maison, …

Par conséquent, l’aïkidoka doit toujours être prêt.

Etre prêt ne signifie pas forcément suivre un entraînement intensif de commando ou faire 100 kilos de muscles … Etre prêt passe avant tout par le mental. Un combat se gagne toujours dans la tête.

1) L’observation :

Comme le disait mon maître, il faut toujours être là, ici, maintenant : observez toujours ce qui se passe autour de vous est primordial.

C’est très compliqué de rester concentré en permanence sur ce qui bouge et nous entoure (sans non plus devenir paranoïaque), mais à force d’observer ou du moins, de visualiser les mouvements de proximités, vous le ferez instinctivement. Certains pratiquants peuvent même sentir une attaque avant même que celle-ci arrive.

Observez, et vous retirerez le seul avantage que possède un agresseur potentiel : la surprise.

Avant toutes choses, lors d’une confrontation, évaluez la situation : combien d’adversaire ? Sont- ils armés ? Qu'y a-t-il autour de vous ?  …

Pensez également à bien observer votre environnement : ceci pourrait vous sauver la vie. Des chaises, tables, outils, peuvent se transformer en armes et se retourner contre vous.

2) La maitrise de soi :

La première chose à faire est de garder son sang-froid. Evitez par exemple les jambes qui trembles, les dents qui claques, les coulées de sueur, … Pour ce faire, pensez à bien respirez profondément et rester maître de vous.

Le fait de garder son sang-froid aura pour conséquence d’impressionner l'adversaire. En effet, il faut user de son assurance et de son esprit pour casser la confiance de l’agresseur, et ainsi, réduire sa capacité d’attaque.

3) L’attitude à adopter :

Cetteattitude passera par l’expression du visage (être impassible), du regard (un regard plein d’assurance qui fusille les yeux de votre adversaire, mais n’oubliez pas de toujours garder un regard autour de vous : un adversaire peut en cacher un autre …), et surtout par la position du corps (il faut que la tête et les pieds forment une ligne parfaite entre la terre et le ciel, cette posture vous rendra plus puissant et plus robuste, de plus, elle dégagera beaucoup d’assurance, en effet, elle est le reflet de la force mentale et de la solidité intérieure).

4) La confrontation :

Si malgré tout l’adversaire passe à l’action, le combat devra être engagé sans peur et sans appréhension.

Les principaux facteurs pour réussir à placer une technique qui sera fatal à l’adversaire sont la vitesse et l’habilité. L’habilité se traduira par l’entrée (se protéger avant tout) puis le déséquilibre de l’adversaire. Mais attention, la vitesse n’est pas à confondre avec la précipitation ! Mieux vaut aller moins vite en étant précis que l’inverse ... Essayez de travailler cet aspect de précision à l’entraînement, une fois maîtrisé, vous verrez que la vitesse viendra instinctivement.

D’ailleurs, dans un combat tout s’enchaîne très vite, on n’a pas le temps de réfléchir à quelle technique appliquer, mais en le faisant de façon sûr et efficace ! Cette sérénité est ouverte à l’évolution permanente de la situation. Car en l’aïkido est très flexible ; un bon aïkidoka doit s’adapter à toutes les situations. Par conséquent, il est plus qu’important de choisir une ou plusieurs techniques simples, efficaces et spontanées : résultat d’une pratique régulière et sérieuse au dojo !

5) Le truc à savoir :

On ne sort jamais indemne d’un combat (sauf dans les films de James bond …). Mais un combat se gagne dans la tête : si vous vous dites que, ok, ce mec est costaud et dangereux, mais moi j’ai une chose qu’il n’a pas : l’aïkido. Mettez de la volonté dans vos actes et vous arriverez toujours à vos fins.

6) Un dernier conseil :

La chose qui fait la différence entre une technique bâclée et réussie se trouve dans le ki (énergie vitale). Pour remplir son corps de cette énergie, il suffit de faire le vide dans son esprit (détendez-vous et ne pensez à rien, c’est difficile dans une telle situation mais plus que  nécessaire). Grace à cette concentration intense, vous pourrez appliquer vos techniques sans problèmes avec suffisamment de vitesse, de puissance et d’efficacité. Et soyez sur que l’agresseur en face de vous ne viendra plus vous embêter pendant pas mal de temps …

En espérant avoir répondu à vos interrogations.

Aïkido et défense personnelle.

 

   Moriheiueshiba

 

 L'Aikido a été créé au 20ème siècle par Maitre Morihei Ueshiba, ou O'Sensei, "Grand Maitre". Il tire ses sources de différentes pratiques martiales venues de la période des samourais, et plus particulièrement du Daito Ryu jujutsu. Il est aussi fortement influencé par la religion, qui en a définie la philosophie. En 1969, Maitre Ueshiba tombe malade. Il meurt le 26 Avril. Deux mois plus tard, Hatsu, sa femme, meurt à son tour. Maitre Ueshiba est né de Yokoru et Yoki Ueshiba le 14 Décembre 1883 à Tanabé au Japon. C'était un enfant de faible constitution et souvent malade, mais très intelligent. Il étudie le chinois et la religion Bouddhiste sous la direction d'un prètre Zen. Il porte un intérêt marqué à la prière et la méditation. Pour se renforcer physiquement, son père le pousse à pratiquer le Sumo et la natation dès l'âge de 10 ans.En 1901, il part à Tokyo,En 1919, il apprend que son père est gravement malade. Il abandonne ses terres à Maitre Takeda et part pour Tanabé. En route, il entend parler de Onisaboro Deguchi, un grand maitre spirituel de la secte Shinto Omoto Kyo se trouvant à Ayabé , près de Tokyo. Ueshiba décide de lui rendre visite. Arrivé à Tanabé, il apprend que son pére est mort depuis 4 jours. Très peiné, il passe de longs mois à méditer et à prier. Il décide de s'installer avec sa famille à Ayabé et entre dans la secte Omoto Kyo.Il ouvre le dojo "Ueshiba Juku" pour les adeptes de la secte. Il y développe sa propre idée du Budo. Sa notoriété grandit, et en 1923, il appelle son art Aiki-Bujutsu. Pendant cet période, il aura souvent la visite de Maitre Takeda.En 1924, il décide de suivre Maitre Degushi en Mongolie pour fonder une communauté utopiste, centre spirituel pour l'amour et la fraternité universelle, selon les principes de l'Omoto Kyo. Six mois plus tard, après d'innombrables difficultés, le gouvernement chinois les fait emprisonner. Ils évitèrent d'être fusillés grâce à l'intervention du gouvernement japonais.
De retour au Japon, Maitre Ueshiba reprend son entrainement, développant son art, connu sous le nom de "Ueshiba Aiki-jutsu". Sa réputation s'étend à travers tout le Japon. De grands Maitres d'Art Martiaux viennent le voir pour le défier. Jigoro Kano, le fondateur du Judo, envoie ses meilleurs élèves étudier l'art martial qui deviendra "Aikido" en 1942. Il est invité à faire de nombreuses démonstrations dans tout le Japon, et entre autres, devant la famille impériale. Il donne des cours à l'académie de police militaire.Début de la guerre au Japon, Maitre Ueshiba part à Iwama près de Tokyo. Il y pratique l'agriculture, et ouvre un dojo, le Hombu Dojo, aujourd'hui sanctuaire de l'Aikido.En 1948, les américains, qui ont interdit toutes pratiques martiales au Japon, autorisent la reprise de l'enseignement de l'Aikido pour son caractère de Paix et de recherche de vérité. L'Aikikai Foundation est officiellement ouvert le 9 Février, dirigé par Kisshomaru Ueshiba, son troisième fils. Le développement de l'Aikido à travers le monde commence alors. Maitre Tohei, 10eme Dan et pratiquant de la première heure, est envoyé aux Etat-Unis pour enseigner l'Aikido. De nombreux maitres le suivront dans différents pays. Maitre Ueshiba acquière le titre de O'Sensei et continue à perfectionner l'Aikido.

 

Vous pouvez parcourir le site aikido patoulebrave à l'aide des liens de navigations dans le menu.

Nous vous souhaitons une bonne visite sur aikido patoulebrave et nous espérons que vous trouverez les informations que vous cherchiez.

                                                                        Sensei

 

 

C'est nouveau, c'est bientôt ! et de plus le dimanche aussi de 10h00 à 12h00